Notre pouvoir : faire des miracles


IMG_20140928_134730Croire aux miracle et les créer

Nous sommes individuellement sacrément secoués ces dernières années. Le monde est chahuté, la terre est bouleversée. Personne n’y échappe. Nous sommes tous obligés de revoir nos copies… idées, croyances, coutumes, structures, système de pensée sur lesquels nous nous sommes construits, avec lesquels nous avons été éduqués et avons grandis, pour les réadapter à notre nature profonde, à nos besoins, envies et obligations d’aujourd’hui pour pouvoir traverser au mieux cette décennies…
Nous colportons sur les réseaux et les médias audiovisuels, des messages de révolte, de peur et d’incompréhensions, nous oublions de regarder notre vrai pouvoir individuel.
Quand nous nous détournons de nous pour nous remplir d’états négatifs, de pensées de résignation, d’abandon, de révolte, nous sommes plombés et incapables d’entreprendre un changement intérieur. Nous sommes immobilisés en attendant que les autres, parents, conjoints, supérieur hiérarchique, gouvernements fassent bouger les choses. Nous oublions notre pouvoir intérieur, nous omettons notre partie divine qui peut créer des miracles par la foi, l’amour et la vérité.

IMG_20141010_234457Nous sommes faibles dans la haine.

Nous montrons le plus sombre côté de nous-mêmes face aux autres. Nous réagissons sans agir pour notre propre bien et celui d’autrui. Nous nous protégeons des autres en nous en coupant, en les brutalisant parfois mêmes par des mots, des attitudes, des silences, des gestes, tellement nous craignons inconsciemment qu’ils nous fassent du mal. Mais ensuite, nous nourrissons alors notre sentiment de culpabilité, notre capacité de nous humilier, de nous rabaisser parce que dans le fond l’être humain n’a pas envie d’être méchant, il est fait pour bon. Et c’est encore plus difficile alors de nous reconnaître, de poser nos valeurs humaines. Nous perdons du crédit à nos yeux. Et pour ne pas donner l’impression aux êtres d’être une personne fragile, nous passons du côté des râleurs ou des vengeurs masqués, ceux qui lèvent le poing et attendent des solutions des autres, ceux qui n’arrivent plus à se satisfaire du présent et se sentent vite victimes en toutes circonstances … Nous nourrissons et donnons du poids à notre partie sombre, ces côtés pas jolis jolis dont nous ne voulons surtout pas être conscients. Nous préférons nous sentir légitimes dans la victimisation. Nous sommes surtout immobilisés loin de notre libre arbitre et de notre vraie force.


IMG_20140919_181501A contrario, nous sommes forts lorsque nous sommes dans l’amour.

Nous révélons alors le meilleur côté de nous mêmes. Nous cherchons la justesse en toute circonstance, nous sommes dans l’accueil, la douceur, l’ouverture, l’acceptation et le don de nous-mêmes. Nous grandissons et nous nous affirmons petit à petit. Nous devenons maîtres de nos coeurs et montrons l’exemple d’un bonheur possible, aux autres.
Allons dénicher nos dons et nos talents et metons les en action, ils vont nous nourrir et nous faire nous sentir à notre place ainsi nous serons plus forts, plus épanouis, plus reconnaissants. Ainsi nous nous sentirons à notre place et nous pourrons rayonner de joie, trouver la source en nous de notre épanouissement et déborder d’amour en toute circonstance. Et là, nous créons des miracles chaque jour. Les nœuds se dénouent, nous trouvons de plus en plus l’action et la la parole justes.

Alors, qu’allons nous choisir ?
L’amour de soi ou la haine des autres?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *