La mémoire du corps…

reiki-marie-laure-17Je répète toujours qu’il est important de se faire son soit quotidiennement la première année pour que le corps s’en imprègne, que ce soin devienne un réflexe et surtout pour que le corps le demande au bout d’un an sans que nous ayons besoin de nous forcer à nous faire du bien…
Souvent je remarque mes mains posées sur les points de la balance chakra alors que je ne m’étais pas dit spécifiquement que j’allais me faire un soin. Je suis toujours étonnée de ce côté naturel qui s’est installé avec l’habitude… Mon corps aime se faire du bien et n’a plus envie avec les années de se faire violenter. J’arrive facilement à me poser, à respirer quand on m’agresse, à me faire un soin lorsque je traverse un moment difficile. Et plus les années passent et moins longtemps je reste déstabilisée…

La mémoire du corps

reiki-marie-laure-staudt-192587Je viens de finir une formation Alzheimer pour les aidants.
La psycho-clinicienne qui nous faisait les cours avait été formé par des neurologues sur la capacité du cerveau et sur sa structure. Enfin sur ce que l’on peut en dire, puisque le cerveau est la partie du corps la plus mystérieuse et la moins connue par les médecins et scientifiques. Avec les IRM on arrive au moins depuis quelques années, à visualiser les parties du cerveau qui fonctionnent selon ce que nous vivons (émotions, sentiments, réflexions…)
Tout ce que j’ai appris pendant cette formation a confirmé mes observations dans l’accompagnement du corps que je fais avec vous depuis 2003.
Nous avons deux sortes de mémoire: la mémoire à court terme ou immédiate et la mémoire à long terme.

Mémoire à court terme, immédiate  de travail

Elle permet de recueillir un nombre limité d’informations pendant un temps limitée, mémoire qui est faite pour être oublier. Nous ne pouvons emmagasiner que 7 a 9 choses environ pendant quelque seconde ( retenir un numéro de téléphone par exemple puis on l’oublie. ) c’est comme l’ardoise magique. On efface pour pouvoir Ecrire autre chose. . Si on ne laisse pas de temps de repos et que l’on accumule les choses à faire dans l’instant, c’est la confusion la plus complète. Les temps de pause vont laisser du temps pour que la page blanche revienne.

Quand dans notre vie trépignante nous avons 10 choses à gérer en même temps, ne nous étonnons pas d’avoir l’impression de perdre la mémoire, de n’être plus centré et de tout oublier… Cette mémoire immédiate ne peut pas stocker trop d’information en même temps. Alors prenez un petit calepin et notez vos tâches et s’il y en a plus de 7, vous allez avoir un sérieux problème…

Si vous voulez vous souvenir de quelque chose, il faut le passer en mémoire à long terme.

Mémoire à long terme, c’est de l’encodage.

Il y a 3 différences pour la mémoire à long terme 

* Mémoire épisodique

c’est celle qui enregistre tous les souvenirs personnels. C’est notre mémoire autobiographique.

En cas d’une maladie qui touche la mémoire comme Alzheimer, C’est la Première a être touchée.

* Mémoire sémantique

Ce sont nos connaissances culturelles, nos savoirs, les concept, les choses abstraites.

Un Alzheimer se rappellera  que Rome C’est la capitale de l’Italie mais il ne se souviendra pas y être allé vacances par exemple. Cette mémoire persiste beaucoup plus longtemps que la mémoire épisodique.

* mémoire procédurale

C’est la mémoire du corps.

C’est La dernière à être touché et elle enregistre encore. C’est la Mémoire qui n’est pas explicité.

Le corps sait mais on ne peut pas l’exprimer, Comme quand on se lève la nuit pour faire pipi, le corps sait, c’est la Mémoire des choses qu’on apprend en les faisant de manière répétitive comme faire du vélo, nager…On le sait de manière implicite

Pour conserver Cette mémoire, Il faut de la régularité, Il faut être dans la routine.

Cette mémoire là est conservé beaucoup plus longtemps que les deux autres.
La mémoire du corps est donc la plus persistante. c’est la raison pour laquelle le temps est nécessaire pour enregistrer une nouvelle information de manière répétitive, pour le le corps s’en imprègne et le fasse naturellement.
C’est la raison pour laquelle même si nous avons de mauvaises habitudes il est si difficile de s’en séparer tant le corps met sont rythme même inadéquate en route aussi facilement.
Le corps se souvient de se qu’on lui fait vivre de manière constante.
Le Reiki fait de façon régulière va inscrire cette pratique dans notre quotidien. Le mental de son côté va pouvoir constater les effets du bienfaits de ce soin sur soi.
Les deux ensemble, corps et mental vont former un bon tandem pour nous éveiller et nous mettre dans une conscience vigilente de plus en plus forte pour percevoir encore plus rapidement ce qui se joue à notre insu conte notre propre volonté…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *