Un maximum de résultats en un minimum de temps

no images were found

Et si nous arrêtions de nous mentir?

« Un max de résultat en un minimum de temps » voici ce que j’ai lu sur la devanture d’une boutique de coaching près de chez moi! Il est temps d’arrêter de vous mentir !

Changer de vie

On veut tous un jour dans sa vie, changer quelque chose. Changer de profession, d’amoureux, de voiture, de maison, d’amis, de ville, de pays, de corps, de style… Et je suis sure que vous en avez tous fait l’expérience, les choses ne se transforment pas en un simple claquement de doigt. J’accompagne le changement à travers mon travail depuis plus de 10 ans. Je le faisais sans me qualifier de coach ou d’accompagnant et depuis quelques années, je vous l’ai annoncé clairement : « si vous avez envie de comprendre mieux pourquoi les évènements ne bougent pas, pourquoi vous ne parvenez pas à réaliser vos souhaits, je suis là, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec moi ! »

2 ans minimum pour commencer à changer de vie

Je constate qu’une transformation de vie, quand elle est souhaité et quand la personne fait appel à des professionnels de l’accompagnement, 2 ans minimum sont nécessaire ! 2 ans en y croyant, en se dépassant et en se faisant aider par plusieurs accompagnants. 2 ans minimum !

J’ose le dire, on ne change pas de bonnes vieilles habitudes en deux jours, c’est de l’utopie, du fantasme, des croyances naïves. Observez les changements qui se sont opérés dans votre vie. Combien de temps les aviez vous dans la tête avant de passer aux actes?

Seul, le changement est laborieux

Pendant combien de mois et d’années en aviez- vous marre de votre boulot avant de donner votre démission ou de vous faire licencier ? Le changement est long parce qu’on doit dépasser notre culpabilité, nos croyances, nos habitudes, nos réflexes qui sont ancrés dans notre cerveau et dans nos cellules au fer rouge.

Faire ce chemin seul est laborieux et difficile parce qu’on fait petit bout par petit bout et entre les petit bouts, on ne se repose pas et nos réactions et nos habitudes qui nous collent à la peau, reviennent au galop insidieusement. Une réelle transformation née d’une prise de conscience de la nécessité d’une remise en question profonde que nous allons devoir faire pour changer de mode de fonctionnement. Et ça, c’est très difficile. Dure d’admettre que depuis des années nous fonctionnons sur des repères qui ne sont peut-être pas les nôtres. Que nous nous accrochons à des croyances qui en fait, sont éloignées de nos propres valeurs. Que nous n’avons jamais pris le temps de nous arrêter et de nous poser les bonnes questions.

J’ai posé un cadre précis à « l’initiation de la maitrise de soi » que je propose en coaching. Moins de 10 personnes n’ont pas suivis ce cadre pour des raisons différentes et futiles. Et c’est justement ces 10 personnes qui restent dans le stress, le débordement de leur vie toujours plus d’un an après le commencement du travail par manque d’assiduité et de travail personnel. Les autres ont fait un bon en avant.

no images were found

Prenons le temps nécessaire au changement

Ce week-end, je recevais une jeune femme que je vois depuis quelques mois. Nous avions un rythme de 2 rendez-vous par mois. Elle m’émerveillait. En 3 ou 4 mois, son énorme stress lié à sa transformation professionnelle avait totalement disparu.

En octobre, problème de code, de retard de RER, elle a reporté son rdv. Je l’ai vu arriver chez moi dans une panique dingue. Son cerveau était à nouveau sur-actif et posait des milliards de questions à la minute sans répondre seule à l’une d’entre elles. Impossible de poser quoi que se soit.

Et le travail personnel qu’elle avait à faire entre temps avait simplement était zappé. Pire, elle s’était fait un autre plan de travail très éloigné de ce que nous avions décidé ensemble, il y a deux mois. Elle avait repris ces bonnes vieilles habitudes qui la mettaient avant dans un bouleversement émotionnel fort et là, je retrouvais la même en couleur… Il est très difficile de faire confiance à quelqu’un d’extérieur parce qu’on nous a tellement dit « de croire ceci ou cela » ou qu’il fallait faire « comme ci ou comme ça » pour rentrer dans la norme. Cette normalité nous a tellement castrée que nous avons finit par nous sentir à coté de la plaque…

Confier les clé de sa vie à quelqu’un

Alors confier les clés de sa vie à quelqu’un d’autre devient très difficile! Quel acte de foi !

Prendre 2, 3, 4 ou 5 accompagnants qui vont dans le même sens avec diverses pratiques, d’autres mots nous encourage à rétablir notre libre-arbitre. Quand on s’aperçoit qu’ils nous aident à penser par nous-mêmes et qu’ils ne cherchent pas à nous faire penser comme eux, je crois qu’on peut se lâcher et se laisser aller à suivre ce qu’ils nous préconisent.

Si on vous dit, il faut au moins 6 mois, au moins 1 an avant de voir de vrais résultats, ne soyez pas déçu si au bout de 2 ou 3 mois votre cerveau juge que se n’est pas assez. Si vous attendez de l’accompagnant qu’il vous donne toutes les solutions et fassent les choses à votre place, vous cherchez seulement une maman et vous trouverez quelqu’un qui va vous materner. Est-ce que vous deviendrez autonome ? Faites en l’expérience par vous-même.

Changer, une rééducation du cerveau s’impose

J’invite les personnes qui veulent travailler avec moi à développer leur ressenti et à réfléchir avec leur cœur, leur ventre et pas simplement avec leur cerveau. C’est toute une rééducation, ça prend plus d’un an de manière assidu. Quand le corps et le cerveau travaillent ensemble, c’est merveilleux. Alors un an ou deux dans une vie, c’est rien. Tournez en rond pendant 10 ans et se sentir mal dans sa peau, c’est long. Maintenant, le temps n’existe pas et nous vivons tous à chaque instant, notre situation idéale. Si vous avez besoin de 10 ans, c’est votre rythme. Si vous avez envie dans 2 ans d’être mieux dans votre tête, dans votre corps et dans vos baskets, vous connaissez l’adresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *